Revêtements de salle de bains : zoom sur le plancher chauffant - Concept bain
close
Revêtements de salle de bains : zoom sur le plancher chauffant
Guide - guide d'achat - Revêtements

Revêtements de salle de bains : zoom sur le plancher chauffant

S’il ne s’agit pas d’un type de revêtement à part entière mais d’un système de chauffage, le plancher chauffant influe sur le type de sol à choisir pour sa salle de bains. Solution de confort par excellence, il assure chaleur et confort dans la salle d’eau.

Fini le carrelage froid en sortant de la douche, grâce au plancher chauffant, vous pourrez bénéficier d’une agréable chaleur au sol, pour un confort optimal dans la salle de bains ! Néanmoins, sachez que ce type d’installation demande des travaux relativement conséquents, puisqu’il nécessite un raccordement au chauffage central.

Avantages et inconvénients du plancher chauffant

Le principal avantage d’un plancher chauffant est, comme son nom l’indique, de pouvoir profiter d’une chaleur au sol des plus agréables. Produisant une chaleur homogène, il s’agit d’un système économique pouvant généralement faire baisser la facture de 5 à 7% en moyenne. En outre, cela libère de l’espace dans la salle de bains puisque l’on n’est plus obligés d’installer des radiateurs. Idéal pour les petites salles d’eau.

En revanche, ce type d’installation implique des travaux conséquents et coûte donc assez cher. Un plancher chauffant est également assez long à chauffer : comptez environ une demi-journée pour la pièce entière.

Quel revêtement de sol sur un plancher chauffant ?

Si l’on décide d’installer un plancher chauffant dans sa salle de bains, il est indispensable de choisir son revêtement de sol en fonction puisque tous n’y sont pas adaptés. Ainsi, le carrelage est le revêtement de prédilection puisqu’il est un excellent conducteur de chaleur, totalement indéformable et résistant à l’usure. Attention néanmoins à choisir un carrelage qui ne soit pas trop épais, pour conserver la performance de conduction thermique.

Longtemps inadapté au plancher chauffant, le parquet, désormais, est également une solution de revêtement fiable à associer avec un chauffage au sol, à condition de ne pas dépasser une épaisseur de parquet de 15 mm. Moins efficace, le sol stratifié peut également être utilisé, tout comme les sols en PVC.

A l’inverse, il faudra éviter le parquet flottant puisque la sous-couche  d’air présente sur ce type de sol limitera le dégagement de chaleur.

Voir aussi :